Joëlle Fazzari : la main qui écoute !

C’est en participant à un atelier « crusine » que Synchro a fait connaissance avec Joëlle Fazzari, praticienne de shiatsu agréée ASCA, adepte de l’alimentation vivante et de tout ce qui touche au « monde de l’invisible ». Dans sa maison au cœur du hameau de Verlonnaz au-dessus d’Orsières, elle pratique le shiatsu, cet art du toucher, et organise des ateliers pour apprendre à manger en conscience.   

En pénétrant dans sa maison dans le petit village de Verlonnaz au-dessus d’Orsières, l’on est de suite envahi par une énergie douce et vivifiante qui invite certes à l’introspection, mais également au partage et à la découverte…. C’est ce même élan qui a poussé il y a de nombreuses années Joëlle vers tout ce qui a trait aux médecines alternatives, lui permettant de développer un sens accru et aiguisé de cette énergie qui « circule en nous et partout dans l’univers. »  Au fil de ses découvertes, elle est tombée en émerveillement pour le shiatsu, cet art du toucher né de la tradition orientale.

Bien-être assuré

« On dit du shiatsu que c’est la main qui écoute. » Joëlle scanne en effet à l’aide de ses mains expertes le corps de ses patients à la recherche des méridiens à travailler, qui correspondent chacun à une émotion : « A l’origine de toute maladie, une émotion est à travailler. » Mais l’on peut aussi venir « recevoir » un shiatsu chez Joëlle uniquement par pur plaisir, sans avoir à guérir une quelconque pathologie : « Cela procure tout simplement un immense bien-être. »

« Le shiatsu mobilise ce que les Japonais nomment le KI : c’est -à-dire la force vitale qui nous anime, et qui peut aussi être traduite par « énergie » ou souffle. Son but est de favoriser la circulation harmonieuse du KI. »

Joëlle Fazzari
Joëlle Fazzari préconise l’alimentation en conscience. Elle organise des ateliers “crusine” !

Ateliers crusine

Joëlle organise régulièrement des ateliers crusine, cette alimentation crue qu’elle nomme « vivante. » « Tout ce qui est cuit n’est plus du vivant. » Ainsi, elle donne des pistes et des recettes afin de colorer ses repas de vert en premier lieu : « Pour les jus de légumes avec l’extracteur, il s’agit de privilégier les légumes verts. » Faire germer des graines, manger des pousses, fabriquer son pain éssénien, sa tarte à gâteau ou son pâté à base de lentilles, fénugrec et légumes, son chocolat au cacao cru, telles sont quelques-unes des savoureuses recettes que vous pourreu apprendre aux côtés de Joëlle.

Romy Moret

Suivez Joëlle sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *