Christian Rossier: c’est dans la boîte !

Envoûté par le charme «  vintage » des boîtes à musique, Christian Rossier possède une collection de plus de 160 pièces différentes datant des années 1800 à nos jours. Dans sa maison à Saillon, il a carrément aménagé un mini musée qui abrite ses « joyaux », dont la fabrication, l’histoire et l’originalité en font des pièces uniques. 

Il a une boîte à musique dans la tête, en permanence remontée. La passion pour ces «  bijoux musicaux » dont la mélodie n’est pas le principal atout et qui relèvent parfois de l’horlogerie, voire de l’orfèvrerie habite Christian Rossier depuis une douzaine d’années. Chez lui, il côtoie ses trésors au quotidien, bien rangés et mis en évidence dans la mezzazine qui fait office de mini-musée. Une centaine de boîtes à musique y dévoilent leurs charmes, toutes magnifiquement uniques. De la plus classique comme celle faisant tournoyer des danseuses à la plus originale comme celle de petits oiseaux chanteurs, de la plus simple à la plus élaborée, de la reconvertie comme la chaise devenue boîte à musique à celle fabriquée comme l’horloge coucou, de la moins chère à la plus onéreuse comme celle du bateau souvenir Alinghi, de la plus sage comme une image à la plus pornographique, chacune des boîtes que possède Christian joue sa propre histoire, son propre caractère, sa propre vie. Unique dans son mécanisme, ses atours, mais surtout dans le coeur de « Cricri » : «  Je les aime toutes. Chacune d’entre elles me raconte son parcours, me fait remonter des souvenirs, me procure des émotions incomparables. »

Collectionneur et créateur

Pris par cette passion il y a douze ans, Christian se met à dénicher de belles boîtes, se prend au jeu de leurs mécanismes à cylindres ou à disques mystérieusement compliqués. Leurs mélodies nées de leurs entrailles métalliques fait naître la joie dans son cœur. « Elles ont toutes des choses à raconter. J’en déniche lors de bourses ou de marchés. Certaines coûtent très cher. » Ou sont carrément hors de prix comme celle qu’il a fait réaliser dans le fameux marbre cipollin de Saillon. «  C’est une pure merveille. C’est celle que je préfère, car je l’ai imaginée de toutes pièces, du matériau au mécanisme. » Grisé par la magie de l’élaboration de boîtes à musique, Christian est à l’affût de chaque objet susceptible d’accueillir un mécanisme : « J’aime trouver des boîtes anciennes, mais j’apprécie énormément les imaginer, les penser puis les faire fabriquer. » Un travail de création qui complète bien celui de collectionneur : «  Je réunis de belles pièces, tout en donnant ou redonnant vie à d’autres. » Dans sa maison-musée à Saillon, grâce à ses boîtes à musique, chaque jour joue sa propre mélodie, donnant couleurs et joie de vivre au quotidien du Saillonain. 

Romy Moret

Pour découvrir les boîtes à Cricri www.lesboitesamusqiueacricri.ch ou 079/219 40 32

Commentaires (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *