C’est la tournée de Marine Vaudan!

À la Grange sur les pistes de Bruson, vous savez quand vous y entrez, pas vraiment lorsque vous rechausserez vos skis pour la descente… C’est que l’établissement est si accueillant qu’il tarde à ses visiteurs de quitter cette atmosphère conviviale que savent si bien créer les gens du terroir tel que Marine Vaudan. Avenante et souriante, la patronne sait en effet mettre à l’aise ses hôtes, tout en restant prête à dégainer ses piques lorsqu’on la charrie.  Cet été, elle ouvre son établissement aux promeneurs, qui sauront sans coup férir placer cette pause ravitaillement sur leur itinéraire … 

Elle sait servir quelques tournées de génépi en guise de dessert, manier le verbe lorsqu’il s’agit de donner la réplique, griller des côtelettes savoureuses au soleil de Bruson, héler les skieurs qui contrôlent depuis leur télésiège si la patronne prépare déjà leur prochaine arrivée, offrir son plus beau sourire aux champions qui déchaussent leurs lattes en revenant sur leurs « exploits » de la matinée… Dans sa minuscule grange si accueillante, Marine sait tout faire, surtout rendre le passage des visiteurs agréable. Au four et au moulin de cet endroit étroitement intimiste, où les langues se délient, les pichets s’inclinent et les rires sont musique, elle est dans tous les coins : la cuisine, la salle, la terrasse, saluant, servant, riant, travaillant. Chez Marine, à la Grange à Tienne Oeudan ( Qui est Etienne Vaudan ? nul ne le sait ), l’envie de déposer les armes dès 10h est forte. On compte les pistes qui nous séparent de l’apéro tant attendu. Cette halte revigorante peut parfois prendre plus de temps que prévu : les santé ! se transforment en bon appétit ! puis à nouveau en santé ! entrecoupés de hop Suisse ! lorsque le ski passe à la télé. Les shots de génépi scellent définitivement la partie qui se termine en happy end, lorsqu’aucun gant n’est oublié et que les fixations tiennent aux pieds. Cet été, chez Marine, on profitera du même bien-être, plus légers encore : seuls nos bâtons ne devront pas manquer à l’appel à l’heure du départ. 

Viandes, grillades, plats valaisans: la carte de la Grange est simple mais savoureuse. Elle correspond bien à l’atmosphère qui se dégage de cet oasis revigorant où gens du coin et touristes aussi aiment se rencontrer et partager un verre. “Je dirais qu’à la Grange, les gens se sentent comme à la maison.” Il s’y sentent si bien que souvent l’heure passe plus vite qu’à l’accoutumée : ” les programmes sont parfois malmenés” sourit Marine qui décrit son travail comme ” sportif” pendant la haute saison, lorsque l’affluence dans ce petit lieu resserre les clients autant que les liens : “On slalome entre les gens pour les servir. C’est pas toujours évident, mais c’est ce qui fait le charme de la Grange.”

“C’est une gentille patronne”, résume Roland Gard, maître des grillades de la Grange, en complétant le tableau : ” Virulente parfois aussi: elle dit la vérité aux clients mais au personnel surtout.” Vous l’aurez compris, on peut s’amuser à chambrer la maîtresse des lieux, si l’on accepte d’en prendre aussi pour son grade, dans les règles de l’art: ” Cela reste toujours bon enfant.” Comme l’ambiance qui règne dans ces lieux décontractés, où l’amitié règne à chaque coin de table.

Marine vous servira tout ce que vous voulez, du fendant à la bière, boissons très prisées à l’heure de l’apéro en passant par le petit coup de génépi lorsque la Grange se transforme ” en bal populaire” parfois en fin de journée, mais elle ne vous offrira rien de croustillant à vous mettre sous la dent en terme d’anecdotes: ” Ce qui se passe à la Grange reste à la Grange.” Egalement ce qui se passe aux abords de l’établissement : “Parfois la descente à ski devient une véritable épreuve, mais nous ne déplorons aucun blessé grave à ce jour.” Pour avoir vécu certains retours rocambolesques, nous avons suggéré à Marine la pose d’un toboggan jusqu’à Moay…

La Grange de Marine sera ouverte de juillet à août, du jeudi au dimanche, de 10h00 à 18h00 et le soir sur réservation!

Romy Moret

 

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *