Mike Coppens, le goût de la rencontre

L’épicurien Mike Coppens a ouvert sa « boutique-bar » au départ des télécabines de Savoleyres, à Verbier : en véritable alchimiste du goût, il y vend tous ses produits « Clovis & Co », élaborés avec passion et qui recèlent en eux à chaque fois l’histoire fabuleuse et gourmande de chaque rencontre. Saucissons, raviolis, piadine, croissants, pain et tarte aux pommes sont à savourer sans modération, accompagnés d’un petit fendant Clovis à l’heure de l’apéro !

L’histoire est belle, comme celles qu’aime Mike Coppens, celles saupoudrées de passion : « Clovis & Co » est en effet né de l’amour que porte le Verbiérain « aux bonnes choses et aux gens vrais » qu’il réunit à présent dans sa « boutique-bar » à Savoleyres : « Les gens peuvent y acheter tous les produits Clovis de À à Z ou les manger sur place aussi sous forme de planchettes ou sandwichs… ils découvrent ainsi mon univers. » L’aventure est également née de la relation particulièrement forte qu’il entretenait avec son compagnon à quatre pattes : « Clovis était mon plus grand ami, celui qui aujourd’hui veille sur moi. Le nom Clovis & Co est donc un hommage à cet être cher qui continue de vivre au travers de mes produits, de mon histoire, de mes rencontres. » Se définissant comme épicurien, il a réuni dans ce nom symbolique son attrait pour les saveurs, grâce à l’amitié et au savoir-faire de gens comme lui et dont il s’inspire. Les produits « Clovis » sont ainsi nés de la marmite bouillonnante de Mike donnant forme et saveur notamment à saucissons, pâtes, pain et vins. « Clovis est une passion que je partage avec tout épicurien qui aime les belles histoires. Ici tout commence évidemment par une histoire qui donne naissance à un nouveau goût, un nouveau produit… car j’aime les rencontres, j’aime inviter les gens à ma table afin de partager un moment privilégié. »

Le gâteau aux pommes Clovis, avec sa pâte fine travaillée au beurre et caramélisée à souhait, a littéralement conquis les visiteurs venus découvrir « l’espace gourmand » que Mike A ouvert au départ du télécabine de Savoleyres vendredi passé.

Il était une fois le pain Clovis

«  Cette odeur et ce goût que j’avais en tête depuis bien longtemps, cette odeur qui me fait dire que le plus beau métier du monde doit être celui de boulanger lorsque je passe devant les fours à pains qui m’enivrent… » C’est de ce souvenir olfactif qu’est né le pain Clovis, pétri, façonné et cuit avec son ami Didier Michellod. Les sens en ébullition, Mike aime le processus duquel naît toute création gastronomique. Flairant le bon équilibre entre les ingrédients, à l’affût du bon dosage, il teste inlassablement en ingénieur alchimiste, les différentes recettes qui donneront vie à ses idées gourmandes. A chaque rencontre naît une invention succulente : « Ce qui m’intéresse dans le projet est de pouvoir me nourrir de tous les métiers. Lorsque mes amis dans leurs domaines respectifs parviennent à réaliser mes envies, leur donner vie, c’est l’extase. Je suis de très près leur élaboration, en y mettant mon nez, en donnant des suggestions… » Après les multiples tests entrepris, les résultats finaux rendent euphorique Mike qui peut se targuer de déguster des produits à son goût, dont il connaît parfaitement la fabrication. Ainsi a vu notamment le jour le saucisson Clovis : issu de la collaboration de Mike avec Blaise Corminboeuf, le saucisson Pur Porc ravive le goût du saucisson de leur enfance, «  un saucisson à partager entre amis dans un carnotzet autour d’une bonne bouteille de Fendant Clovis par exemple ! ». Ainsi sont également nés la petite Art’vine, fruit d’une collaboration avec l’encaveur valdôtain Ottin et son ami vigneron Ludovic Zermatten, ou les raviolis au fromage affiné huit mois par Marc Dubosson. Savoureux, à l’image d’un épicurien qui aime partager sa passion, en saveurs et en paroles : ses produits ont à chaque fois le goût de la rencontre qu’il affectionne par-dessus tout. 

Romy Moret 

Comments (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *