Thibaut Monnet : ses premiers pas de patineur!

Depuis août dernier, Thibaut Monnet évolue sous les couleurs du HC Sierre. Le joueur de hockey professionnel à la solide carrière nationale et internationale né en 1982 a ouvert ses albums et évoqué avec son papa Philippe ses premiers “pas de patineur” sur la glace martigneraine au Forum.

En famille à Martigny pour passer les fêtes de fin d’année, l’ancien joueur des Zurich Lions qui trace depuis l’an dernier la glace du HC Sierre s’est plongé dans ses archives détenues par ses parents « à la cave » : « Je ne sais pas si je vais remettre la main sur toutes les photos ! Elles sont trop bien rangées », sourit le papa Philippe Monnet qui remonte toutefois avec la toute première canne de hockey de Thibaut et ses premiers patins pointure 27 « comme on en fait plus maintenant, achetés chez Moret Sports. » Séquence émotion pour Thibaut dont les souvenirs affluent, son tout premier maillot arborant le numéro 7 qui lui a si bien collé à la peau…

« J’étais plutôt timide, car même si je m’étais aperçu que je me débrouillais pas si mal, je ne voulais pas me mettre en avant vis-à-vis de mes coéquipiers. »

Thibaut Monnet

Les anecdotes de ses débuts d’emblée concluants sur la glace sont racontées délicieusement par son papa, avec humour et sensibilité : celui-ci dépeint un jeune Thibaut « direct mordu » de hockey, qui dort avec sa canne et se lève à l’aube pour aller « taper ses pucks » au Forum : «  On savait où le chercher ! Dès qu’il pouvait, il allait sur la glace. » L’histoire coule presque de source : papa ancien hockeyeur est là pour guider ses débuts en tant qu’entraîneur, sa maman qui travaille à la buvette de la patinoire a quant à elle un œil pour surveiller de pas trop loin son prodigieux bambin. L’histoire démarre donc en fanfare : Thibaut, bien que timide, refusant que ses parents viennent le voir jouer lors des matchs de foot préférant le hockey pour se cacher derrière sa grille, démontre d’entrée des aptitudes indéniables. A 15 ans, il évolue déjà en ligue nationale B. La carrière qu’on lui connaît ( ligue nationale A, équipe suisse, championnats du monde et Jeux Olympiques) est définitivement lancée.

Un nouveau challenge professionnel

En feuilletant ses albums, s’arrêtant plus longuement sur certaines images, Thibaut énumère ses anciens entraîneurs, les premiers coéquipiers martignerains qu’il n’oubliera jamais, ses titres, ses émotions. « C’est difficile de hiérarchiser les meilleurs moments ; chacun a son histoire que je garde précieusement dans mon cœur. » L’humour est de mise, l’humilité et la joie de partager ses souvenirs aussi. Aujourd’hui, Thibaut entame sa dernière ligne droite avec le HC Sierre. Non, les Martignerains ne lui ont rien dit de spécial : « Même Fred Moret n’a pas fait de remarque : c’est dire si c’est accepté ! », rigolent-ils en se lançant un clin d’œil.  Prévoyant et soucieux de sa reconversion, il a monté parallèlement à sa vie sportive, avec deux collègues et amis, une boîte de management pour sportifs : « C’est une nouvelle vie professionnelle qui s’ouvre à moi. Je peux mettre à profit certaines de mes capacités, valeurs et qualités acquises dans le monde du hockey professionnel dans ce nouveau challenge passionnant. »

Romy Moret

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *