Ski joering à Finhaut avec Ilse Bekker-Maassen et ses chevaux islandais !

La vue sur les Aiguilles Rouges et les sommets valaisans, ainsi que celle plongeante sur les Gorges… c’est dans le cadre féérique de Finhaut dans la Vallée du Trient que Ilse Bekker-Maassen et ses chevaux islandais tractent les participants sur la partie plate du sentier des Diligences, sur les traces de la Belle Epoque, expérimentant une activité unique et originale, le ski joering!

Finhaut et ses pentes vertigineuses, ses sommets enneigés, ses hôtels historiques, son sentier des Diligences et désormais ses chevaux islandais ! Cet hiver, la petite station propose une activité pour le moins originale : le ski joering. Une expérience unique qui allie ski et sport équestre dans un cadre splendide menée au galop par Ilse Bekker-Maassen, passionnée par les chevaux, mais surtout par cette race de chevaux islandais dont elle est tombée amoureuse aux Pays-Bas, son pays d’origine.

Byr et Seifur aux commandes !

” Ils sont vraiment adaptés à cette activité: de petite taille, robustes, plein de vie, le pas sûr et fiables, ils ont toutes les qualités pour pratiquer le ski joering”, explique Ilse, admirative de ses protégés, ” qui font complètement partie de la famille.” A Finhaut, les deux chevaux islandais nommés Byr et Seifur d’Ilse tractent les “skieurs” le long de ce beau parcours plat, sur l’historique Route des Diligences qui passe devant le Chalet Bekker. Skis aux pieds, les participants sont en effet tirés par le cheval, que monte Ilse : « Nous allons au rythme souhaité par les participants », explique-t-elle tout en rassurant les débutants : « Ce qui est génial avec cet animal est qu’il a plusieurs allures. Nous démarrons donc tranquillement, l’animal allant au pas, augmentant progressivement le rythme avec un tölt à l’Islandaise pour finir en beauté par un sprint spectaculaire ! »

Un plongeon dans la Belle Epoque

L’expérience démarre au départ de la route des Diligences : « Il y a plus de 100 ans, cette route était parcourue par les premiers touristes depuis Chamonix en direction de la Suisse, bien avant même l’arrivée du train. Finhaut et ses grands hôtels fut en grande partie construit durant cette période appelée la Belle Epoque. Ils se déplaçaient plutôt avec des « deux-roues » que des diligences, en raison des épingles que présente le sentier.» Le ski joering est pratiqué toutefois sur la partie plate et linéaire du sentier. D’un côté les participants pourront profiter d’une magnifique vue sur le haut de la vallée du Trient avec les Aiguilles Rouges, de l’autre de celle sur les sommets valaisans.

 « Le ski joering est une activité originale en pleine nature, ouverte à tous, qui permet un contact privilégié avec l’animal et de découvrir de manière quasi exclusive les splendides paysages qu’offre Finhaut, village perché sur des pentes abruptes. »

Ilse Bekker-Maassen

Co-gérante d’un bureau de guides avec son mari à Finhaut, Illse a démarré cette activité en tant que hobby qui est devenu cette année une autre activité proposée au menu de ses prestations : « En raison du Covid, nous avons déployé d’autres activités qui puissent permettre aux gens de la région d’expérimenter de nouvelles expériences originales à la journée ou à l’heure. » La situation sanitaire a en effet poussé Illse à se diversifier : « Je suis agréablement surprise par l’intérêt que cette nouvelle activité suscite auprès des gens qui ont envie de faire quelque chose d’original, en pleine nature , sans qu’il ait foule, comme ici dans notre petite station authentique. Critères généralement recherchés actuellement par les gens de la région, également par ceux qui possèdent des résidences secondaires : « Ils allaient habituellement skier en France. Cette année, ils sont contents de pouvoir faire du ski joering qui représente une nouvelle expérience. »

Le contact avec l’animal


« Ce sont deux petits chevaux très robustes, nés en Islande. De par leur petite taille, ils n’impressionnent pas trop les participants. C’est un aspect agréable pour une activité telle que le ski joering », explique Illse, guide et propriétaire des chevaux. « Tractés, les gens se retrouvent tout près d’eux ! C’est aussi la beauté de cette activité qui permet un contact privilégié avec l’animal. » Nés en Islande , ils sont adaptés à la neige et au mauvais temps. » Souvent plébiscitée par les jeunes filles qui aiment bien les chevaux, l’activité attirent les amoureux de cet animal : «  Il y évidemment ce contact étroit avec l’animal qui plaît beaucoup. Il est possible de monter l’animal pour ceux qui savent le faire. C’est d’autant plus captivant qu’il est rare de pouvoir monter à cheval dans la neige… »


Romy Moret

INFOS PRATIQUES

  • sur réservation uniquement
  • avoir son propre matériel de ski ou snowboard (port du casque obligatoire)
  • savoir skier ou snowboarder sans tomber
  • 1-3 participants par tour (max. 2 adultes ou 1 adulte et 2 enfants)
  • 25 minutes par tour (selon la vitesse choisie)
  • les personnes qui savent monter à cheval peuvent tester le tölt islandais en tractant leurs accompagnants
  • CHF 50.-/tour 

Cette activité est également ouverte aux snowboardeurs.

Les mesures restrictives liées au covid-19 sont respectées, port du masque obligatoire (dès 13 ans)

Plus d’infos :

https://www.valleedutrient.ch/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *