Le gîte de Champlong: l’accueil en famille !

Dans la chaleur de l’été, le gîte de Champlong offre la fraîcheur d’une halte en montagne bienvenue, immergé dans une faune et une flore incomparable. Sur les hauts de Bourg-Saint-Pierre, Valentine Dorsaz et ses enfants ( ici Thierry et Marielle) accueillent jusqu’au 13 septembre les promeneurs en quête d’une parenthèse culinaire simple et savoureuse mettant en valeur les produits du terroir et de la ferme familiale à Vollèges. S’inspirant et se greffant sur l’histoire des lieux, la rénovation du gîte actuel donne ainsi un second souffle aux anciennes écuries, faisant revivre le patrimoine local. 

Un petit sentier nous mène depuis les Arpalles jusqu’au fameux gîte de Champlong, posé solidement sur le replat qui lui sert de promontoire, jouissant d’un galant face à face avec le Grand Combin et le Vélan, tout en surplombant Bourg-Saint-Pierre qui lorgne vers le fond de vallée, en direction de l’Italie. Sis dans cet écrin de verdure aux fleures multicolores de ce mois de juillet,  où faune et flore enchantent les sens de tout visiteur sensible aux charmes naturels de la montagne, le gîte de Champlong accueille en ce vendredi du mois de juillet les promeneurs téméraires partis de Palazuit, tout comme ceux,  moins férus de marche qui ont opté pour la variante plus courte depuis le fond de l’alpage. 

Produits du terroir et de la ferme 

La petite dernière Roxane aussi à l’aise au service qu’à la “tchatche”!

Il fait beau, juste « bon » : entre ciel bleu limpide et nuages capricieux, s’intercale une averse aussi brève que généreuse qui force les convives à « mettre de l’eau dans leur vin » et dans …la fondue ! Amusés par ce scénario impromptu, les convives se jouent de la météo en allumant de la gaieté dans les discussions et dans le …caquelon : un œuf flambé au génépi pour édulcorer les restes de fromage, comme il est savoureux de faire « la pluie et le beau temps » aussi à table ! Car à Champlong, la patronne des lieux vous proposera inévitablement d’accentuer votre penchant inné pour les produits du terroir qu’elle met en valeur aux bouts de vos fourchettes à fondue, mais aussi dans « l’assiette Champlong »,  sur les croûtes au fromage “complètes” ou dans la saveur des tartes aux abricots… simple, bon, bien de chez nous.   

Valoriser le patrimoine 

« Nous avons voulu mettre en valeur cette bâtisse qui n’avait plus d’utilité dans le cadre d’une exploitation rationnelle de l’alpage », explique Valentine Dorsaz qui exploite les lieux, devenus un magnifique gîte : « Nous avons préservé l’ossature de base des écuries qui, au travers de leur nouvelle fonction, préservent, mettent en valeur, mais surtout font revivre notre patrimoine ! » En passant le pas de porte, nous sommes en effet de suite assaillis par la beauté des lieux que les magnifiques poutres apparentes et l’ancien bagnard magnifient tout autant que le bois et le mobilier conçu en accord avec une configuration intelligente de l’espace. Une cuisine ouverte sur la salle à manger, dont la modernité, l’agencement pratique et le choix judicieux des matériaux permet une fonctionnalité qui s’insère harmonieusement dans l’histoire des lieux. Si les visiteurs moins pressés profiteront d’un dortoir d’une vingtaine de places, il est vivement recommandé aux promeneurs d’un jour de prendre soit l’apéro, soit le café, dans le “coin relax” de la maison : même sans l’incandescence des bûches du foyer, la cheminée en pierre transporte l’esprit au détour d’une expérience authentique, comme toutes celles qui se vivent intensément dans nos splendides espaces alpins.

Romy Moret 

Ouvert jusqu’au 16 août 2020 : tous les jours (sauf le lundi) du 10h à 18h. Du 17 août au 13 septembre : ouvert uniquement durant les week-ends !

Toutes les infos sur www.associationplanvernet.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *