Yvan Bruchez: après la Bâloise, Chanrion et le monde!

Après 30 ans en tant qu’expert en assurances auprès de la Baloise Assurances, Yvan Bruchez opère un départ à la retraite en passant le témoin à Emily Vaudan. Dans un entretien filmé qui retrace les points forts de sa carrière, le Bagnard revient sur son parcours professionnel durant lequel il n’a eu de cesse de placer la satisfaction de ses clients au premier plan, ce qui lui a valu de nombreuses distinctions, ainsi que la fierté de faire partie du fameux Top 5 des assureurs suisses.

Derrière un air décontracté constellé de pointes d’humour caustiques qui pimentent ses discussions, Yvan Bruchez abrite une grande sensibilité et l’inquiétude incessante de « bien faire » qui lui permettent de placer le respect, la disponibilité et la satisfaction d’autrui sur le podium des valeurs essentielles. Durant les 30 années passées en tant qu’assureur pour la Bâloise, le Bagnard du Cotterg n’a eu de cesse de poursuivre un objectif simple : contenter ses clients. « Cela ne s’est pas fait sans une discipline d’enfer et énormément de bons sens », commente Yvan, en repassant mentalement sa vie professionnelle : « J’ai décuplé mes forces au fil des ans, porté par la reconnaissance de mes clients et de mon employeur. » Un employeur pour lequel il a infiniment de reconnaissance : « Il m’a permis de faire un job qui m’a toujours donné l’impression d’être un indépendant -salarié. » Une chance dont il a conscience et un luxe ultime qu’il a exploité à merveille puisqu’il a accumulé les récompenses reçues pour ses résultats sans compter qu’il est désormais membre d’honneur du Top 5 des assureurs suisses. « J’en suis fier », reconnaît-il. « Cela prouve que j’ai fait du bon boulot. »

Passage de témoin à Emily Vaudan

Parvenu à la retraite, Yvan va progressivement passer la main et laisser son portefeuille clients à Emily Vaudan, Bagnarde de 39 ans, directrice d’une fiduciaire, sportive et très bien intégrée dans le tissu social et économique de la région : « Ses connaissances professionnelles, ses nombreuses relations dans le monde de l’immobilier, de la finance, ainsi que son intégration totale dans notre belle vallée sont des atouts indéniables. Son caractère crocheur et fonceur, en plus d’un sens des responsabilités et du travail acharné, mais également sa notoriété que ce soit dans le sport ou le monde politique et des affaires…franchement elle a tout pour continuer la belle histoire de la Bâloise dans notre région. »

Romy Moret

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.