Patrice Bürcher : les îtres, nos racines !

Depuis l’été 2013, Patrice Bürcher a rénové 5 îtres (petits chalets d’alpage typiques) sur les alpages  de Mille-Servay et de la Chaux avec l’Association ARCARE. Le Brusonnain est passionné de ce patrimoine montagnard qu’il a à cœur de conserver pour préserver nos racines ! 

Ça se lit dans ses yeux quand il en parle : sa passion n’est pas dissimulable ! Rencontré aux Golassons de Servay, le Brusonnain ne tarit pas d’éloges sur les lieux et sur les îtres qu’il rénove avec son association depuis 7 ans : « C’est parti d’un coup de cœur qui n’est plus…parti ! » s’enthousiasme-t-il en nous emmenant à la découverte de ce patrimoine montagnard qu’il s’évertue à ne pas laisser partir en ruines : « Lorsque j’ai vu ces chalets s’écrouler, je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose. Ça m’a pris aux tripes, ce sont nos racines, notre patrimoine, nos richesses. J’ai donc entrepris de les rénover tout d’abord avec l’aide de mon papa, puis je me suis organisé en créant l’association. » 

L’association ARCARE 

Depuis, Patrice a obtenu le financement et les autorisations pour 5 îtres de sa commune (au Grand Tsai, à la Chaux de Servay, aux Beutsons (en dessous de Servay), au Grenier de Servay , et en cours de rénovation celui de Tsarbonné à la Chaux) : « L’association simplifie l’aspect administratif. Elle permet d’encadrer notre travail et de lui donner une légitimité supplémentaire », se réjouit Patrice qui était parti sur les chapeaux de roue avant «  de se calmer » : Au départ j’avais prévu de m’intéresser à tous les alpages de la vallée ! j’ai vite vu que pour certains d’entre eux, l’accès était difficile ! A Servay c’était plus simple et plus sympa dès le départ. Les lieux offraient aussi plus de bâtiments potentiellement rénovables. »  Aujourd’hui, Patrice a trouvé son rythme de croisière : « J’en fais un par année, selon la motivation du moment. J’ai en prévision la rénovation de celui des Econduies et de Planramieu. J’espère obtenir les autorisations nécessaires… »  

Passionné par la rénovation de ces bâtiments d’alpage de l’époque, Patrice Bürcher a déjà rénové cinq îtres. La Chaux et Servay est un lieu qu’il affectionne tout particulièrement.  

Servay, son coin de paradis ! 

S’il apprécie tous les îtres du Val de Bagnes (plus de 600 auraient été répertoriés), ceux de Servay occupent une place privilégiée dans son cœur : « J’y investis beaucoup de plaisir et d’énergie. Surtout à Servay : Je me suis intéressé à fond à ce coin, j’y monte dès que je peux ! c’est aussi sentimentalement important, puisque je viens de l’endroit ! Depuis Bruson, je suis vite en haut ! J’en ai rénové 4 sur cet alpage. Je suis en train de regarder pour en rénover au minimum deux de plus ici à Servay. »  Pour les travaux de ces bâtiments d’alpage d’époque, le Bagnard compte en tout cas un été : « Cela dépend de l’accès au chantier ! l’aspect administratif quant à lui peut en revanche durer plus longtemps … » 

L’objectif de la rénovation  

« Mon idée est vraiment de les remonter pas que pour moi, mais pour tout le monde ! » Ainsi, certains îtres sont habitables : « les gens peuvent réserver pour y passer une nuit. »  Patrice procède par coup de cœur, si l’endroit lui plaît comme à Servay : « J’aime me retrouver en montagne, je retourne à une forme de simplicité…j’ai l’impression de faire partie du temps des anciens, dans lequel tu retrouves la valeur de l’effort, tu ralentis le rythme, tu réfléchis différemment, sans bruit immergé dans la nature, en harmonie avec elle… »   

Le bisse de Servay réhabilité par Patrice Bürcher

Faire revenir l’eau  

Autre projet « un peu fou » comme Patrice aime à dire, faire revenir l’eau dans deux bisses. Il a en effet depuis l’an dernier entrepris de remettre en eau les bisses de Servay et Planramieu, les élargir et les rendre fonctionnels. « cela s’intègre bien dans ma passion pour les alpages, ça se marie bien avec la rénovation des îtres. Tout est lié! » 

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.