Franz Müller, livreur solidaire

Il s’était promis d’intégrer la troupe des bénévoles de l’AMIE ( Association Martigneraine d’Invitation à l’Entraide) une fois à la retraite. L’heure a sonné il y a de cela deux ans et Franz Müller a tenu sa promesse qu’il réalise avec joie et sympathie, la « dzappe » et le sourire aux lèvres chaque semaine : tous les mardis dès 10h30, il sillonne en effet le quartier de la ville qui lui est attribué afin de livrer aux personnes nécessiteuses les repas préparés par l’hôpital. 

A la question de savoir qu’est-ce qui peut bien motiver Franz Müller à se mobiliser tous les mardis de l’année dans la peau de livreur bénévole pour l’AMIE, le fraîchement retraité hausse les épaules spontanément : «  Mais pourquoi pas, voyons ? On peut bien rendre service, non ? » L’évidence de la solidarité se lit dans les yeux du Martignerain qui endosse le rôle de bénévole pour l’association depuis deux ans avec bonheur. « J’aime bien ce moment de la semaine, ça rend heureux de rendre service. Les gens m’accueillent avec le sourire, on papote un moment, avec certains plus que d’autres », sourit malicieusement Franz qui aime le contact : « Je suis de nature ouverte : je m’adapte aux personnes ; avec certains je sais que je peux raconter des blagues, avec les autres je m’enquière juste de savoir comment ils vont. » Car c’est là que réside aussi la mission des personnes qui œuvrent pour l’association : « Cela permet de constater l’évolution de l’état de santé des gens auxquels nous portons les repas. Nous pouvons signaler en cas de problème.  Ça permet de garder un lien. »

35 ans de soutien 

Depuis 35 ans, l’AMIE œuvre en effet en faveur du soutien aux personnes âgées et d’adultes en difficulté. Véhiculer des personnes à mobilité réduite, livrer des repas à domicile, accompagner des personnes en situation de soins palliatifs par le groupe Passerelle, tels sont les différents soutiens qu’apporte l’AMIE à son prochain.  «  Notre démarche s’inscrit pleinement  dans un souci  de maintien à domicile. L’association a pris beaucoup d’ampleur ces cinq dernières années », explique sa présidente Valérie Broccard. « Nous recevons d’ailleurs une aide précieuse de la part de la Ville de Martigny, le CMS et la Fondation Annette et Léonard Gianadda. »

Recherche de bénévoles 

Avec 110 bénévoles et 5 coordinatrices, l’AMIE est pourtant en manque de bras. «  C’est un souci presque constant », indique notre interlocutrice. « La livraison des repas à domicile demande que les bénévoles puissent dégager du temps entre 10h30 et 12h. Ce sont donc souvent des personnes à la retraite. » Aujourd’hui, environ 70 bénéficiaires de repas à domicile sont livrés quotidiennement dans le rayon géographique comprenant Martigny et Martigny-Combe. « Ce chiffre est constamment évolutif. Les repas sont cuisinés frais du jour par l’hôpital de Martigny. Toutes les normes de qualité  et les obligations légales d’hygiène sont donc strictement respectées. »

Romy Moret 

Toutes les infos sur www.amie-martigny.ch

Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *